04.12.2015 El Pérou Express en Waji Tambo !

On profite d’une connexion pas trop mauvaise pour donner quelques rapides nouvelles… Comme vous avez du l’entendre, la terre a tremblée au Pérou mais rassurez-vous, nous n’avons absolument rien senti !

 

On vous a laissé juste avant de faire le Trek de Santa Cruz dans la Cordillera Blanca que l’on a fait en 4 jours et comme promis, les paysages étaient vraiment superbes ! Pas vraiment descriptibles, voyez plutôt les photos…


    Et comme Lulu nous en avait parlé en bien, nous sommes passés au site d’escalade d’Hatun Machay, dans la Cordillera Negra (celle qui fait face à la Cordillera Blanca) et nous avons découvert un réel paradis… On reviendra y passer beaucoup de temps dans les années à venir, c’est sur ! Cette photo n’a pas été retouchée, les couleurs sont vraiment hallucinante là-bas et chaque jour est différent !


Puis comme on fait le Pérou en mode express, on a continué notre route vers le Sud et l’Altiplano. Encore et toujours du désert jusqu’à Nazca (et ses fameuses lignes mystérieuses) puis on a commencé à monter dans l’Altiplano et ses paysages désertiques. Des lieux qui inspirent vraiment la sérénité et l’observation… Un cadeau de la nature vraiment superbe…

 

Et nous sommes enfin arrivés à Cuzco, accompagnés de deux espagnols (Sonia et Alberto) supers sympas avec qui on a passé une petite semaine bien sympathique ! Cuzco est une ville très touristique mais qui malgré tout, a gardé son charme et est plein de marchés bordéliques comme on les adore… Un vrai plaisir de flâner dans les rues, là où les touristes ne s’aventurent pas !

Et comme on ne peut pas aller à Paris sans voir la tour Eiffel, on n’a pas pu aller au Pérou sans passer au Machu Picchu ! Une vraie aventure dont on est ressortis bien crevés mais qui vaut le détour !

Difficile à décrire mais c’est un endroit plein de mystères, sur un lieu absolument magique et perdu où les incas ont empilés des cailloux pour fabriquer une cité vraiment belle… On comprend pas vraiment le pourquoi du comment cette cité a été construite là où elle est mais ça fait parti des choses que l’on ne comprendra surement jamais et c’est peut-être aussi ça qui fait son charme…

Bref comme on avait l’impression d’avoir fait le Pérou en courant et que mine de rien, c’est fatiguant les vacances, on a décidé de s’accorder une bonne pause de 4 jours de glandouille sur la péninsule de Capachica, au bord du lac Titicaca. Parfait ! On en a profité pour pinturlurer un peu notre petit camion à qui on a d’ailleurs donné un nouveau nom : El Waji Tambo… Pour ceux qui ne parlent pas Quechua, Waji signifie « maison » et Tambo est un « lieu de repos où il y a toujours un endroit où dormir et quelque chose à manger », ça lui va plutôt pas mal à notre petit Phoenix !


Et voilà, nous avons passé la frontière de la Bolivie hier et cette fois on compte plutôt ralentir le rythme et le vivre tranquillement…

Depuis Copacabana (la Bolivienne au bord du Titicaca), on vous envoi des besos !


Écrire commentaire

Commentaires : 6
  • #1

    maryse (mercredi, 09 décembre 2015 19:55)

    je suis vraiment contente que vous soyez en voyage au bout du monde : au moins vous ne faites pas partie de ceux qui ont peur de tous ceux qui ne sont pas français... ou qui ont le teint un peu trop mat.
    continuez à nous faire partager, on en a besoin !
    je vous embrasse

  • #2

    Hélène (mercredi, 09 décembre 2015 20:44)

    Je suis d'accord avec tatan, ca fait du bien de lire vos aventures!! Ici c'est pas la joie, et moi qui adore la mer je ne l'aime plus du tout bleu marine.. La société est tellement désespérante, profitons un peu de la nature! Besos & enjoy!

  • #3

    Nous (vendredi, 11 décembre 2015 00:44)

    En effet, on vient de réaliser que la France compte plus de 50% de cons, heureusement qu'on en fait pas parti :) Une chose est sûre, ça donne pas envie de rentrer et rencontrer des gens intègres au quotidien, ça fait du bien ! Soyez forts et écoutez les Bérus, c'est malheureusement toujours aussi vrai !!!
    Des bises à tous.

  • #4

    maryse (dimanche, 13 décembre 2015 18:12)

    non, rassurez vous si on reporte les résultats au nombre de gens en age d'aller voter, on arrive à 11,5% de votes bleu marine... ça veut dire 88,5 % des français en age d'aller voter qui n'ont pas choisi la couleur bleu marine... c'est plus sympa comme ça non ?

  • #5

    Maryse (mercredi, 16 décembre 2015 16:48)

    non, rassurez vous si on reporte les résultats au nombre de gens en age d'aller voter, on arrive à 11,5% de votes bleu marine... ça veut dire 88,5 % des français en age d'aller voter qui n'ont pas
    choisi la couleur bleu marine... c'est plus sympa comme ça non ?

  • #6

    Nous (mercredi, 16 décembre 2015)

    Mouai mais déjà juste bleu, c'est vraiment la honte pour nous ! Surtout quand on est dans un pays où ils sont à peine en train d’acquérir des avantages sociaux et que nous on leur explique que les français veulent les perdre, ils comprennent pas et d'ailleurs nous non plus ! Enfin, c'est quand même moins pire que prévu !!!

28.11.2015 Message d'amour...

Que répondre a tous ces péruviens hyper attentionnés quand ils nous disent : "nous sommes vraiment désolés pour ce qui est arrivé en France." Peut-être juste que nous aussi on est désolés... Mais en fait, nous ne sommes pas juste désolés... Nous sommes révoltés ! Et pas seulement pour tout ce qui se passe dans notre cher pays mais aussi par de très nombreuses choses que nous voyons au quotidien et que ce voyage nous offre de découvrir... Chaque pays a son lot de problèmes et de fous furieux !

Mais nous vous invitons tous au voyage et sachez que le recul que cela offre vis à vis de notre propre pays est assez incroyable... Pour tout dire et pour en venir à notre profonde certitude, nous payons en France aujourd'hui les 5 années destructrices d'un gouvernement et d'un système médiatique qui nous a poussé a haïr notre voisin et à faire cas de la différence.. Nous vous invitons tous a découvrir des pays où aucun système social n'est mis en place et où des mamie de 80 ans sont chaque jours dans la rue à travailler et où les jeunes doivent se payer leurs études... Nous vous invitons simplement à voir ailleurs pour élever le débat et comprendre que la seule vraie solution, nous la connaissons tous et nous sommes tous capables de la vivre pleinement, ça s'appelle l'amour, la solidarité et l'entraide entre TOUS les hommes de la même espèce, l'humanité !

Parce que nous sommes persuadés que chaque mot compte et que nous sommes capables de vivre ensemble dans ce monde qui vraiment, est beau !

Et pour finir, on vous envoie une vague d'amour et de bonne humeur !

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Belloir (samedi, 30 janvier 2016 02:11)

    Holà amigos,
    Les mandamos saludos desde los pueblos mineros de Chihuahua

11.11.2015 De la Colombie au Pérou via l’Equateur : Ҫa y est, on a la tête en bas, hahaha !!!

Bon ok, y’en a qui savent pas toujours quoi lire et qui veulent bien lire les aventures de deux grottologues en Amérique du Sud. Pas de problème, on veut bien se motiver à écrire de temps en temps un petit roman…

 

On a fini la visite de la Colombie par la magnifique vallée de Cocora et ses palmiers de plusieurs dizaines de mètres de haut. Des belles randos dans les nuages et Salento est un petit village hyper touristique mais bien sympathique pour passer quelques jours.

On a ensuite continué notre route vers le sud (et oui, il nous reste quelques kilomètres jusqu’en Patagonie !) et on a fait une dernière pause à Popayan, histoire de fêter nos « un an de voyage » ! Une ville un peu trop grande pour nous mais parfaite pour un bon petit resto à 3500 pesos (1€) ! Une bonne bouffe donc et une dernière nuit dans une station essence avec des argentins (Girando con Rolanda). Non pas qu’on aime ça, dormir dans les stations essences mais « a veces », c’est bien pratique !

Puis le 17 octobre au matin, on a passé la frontière de l’Equateur dans l’espoir d’avoir la tête en bas quelques jours plus tard… Une frontière très rapide et très simple, comme on n’a pas l’habitude !

Puis, on est enfin arrivés à « la mitad del mundo » et on a été accueillis dans une famille équatorienne super sympa pour partager un bon repas et une nuit étoilée. Sur la panaméricaine, un groupe de scientifique a construit une horloge solaire où ils prennent plaisir à expliquer les caractéristiques de la ligne de l’Equateur et pourquoi l’Equateur s’appelle l’équateur. En fait, c’est le seul endroit au monde où les montagnes permettent et ont permis (déjà à l’époque des incas) de définir la ligne exacte de l’équateur et de comprendre un peu le fonctionnement du soleil et de la terre. Ailleurs sur la planète, les forêts et la jungle ne permettent pas de comprendre grand chose étant donné la densité et la basse altitude. Une belle expérience que cette nuit sur l’équateur et comme dirait Bast, « youpi, on a enfin la tête en bas ! ».



On a ensuite continué notre chemin vers Mindo, petit village réputé pour ses cascades et son climat tropical. En effet, le village est plutôt mignon mais ils ont du prendre exemple sur le Costa Rica et la moindre cascade ou le moindre endroit joli est privé et payant ! Ҫa nous énerve tellement de payer pour voir une cascade que du coup, on profite juste du village ! Heureusement, on rencontre ici un couple de retraités belges qui voyagent depuis 2012 avec un vieux Iveco de l’armée Belge des années 70 et on partage avec eux un bon moment, bien rigolo ! Ce sont les seuls qu’on connaît qui ont osé passer par le Venezuela et ça semble avoir été une expérience assez originale. Dur dur l’accent Belge quand même, encore plus après un bon vin rouge ! Finalement, un peu déçus de Mindo, on a repris la route vers Quito, seule capitale où on pense s’arrêter un peu pour visiter…

Quito est une ville coloniale dans le centre historique et une ville très semblable à nos villes européennes pour ce qui est du reste. Comme les argentins ont toujours les bons plans de squatt, ils nous ont conseillé un grand parc dans le centre où on passe deux nuit sans soucis. Faut pas abuser quand même, les villes c’est bien, mais c’est pas notre passion ! Il faut avouer que Quito est mignon mais on a vu des villes coloniales bien plus sympas et c’est pourquoi on s’y attarde pas trop !

 

Comme on a prévu de pas trop dévier de la panaméricaine en Equateur pour avoir un peu plus de temps au Pérou et en Bolivie, on fait un crochet à la laguna de Quilotoa et on profite d’une belle journée ensoleillée pour faire le tour. La vue sur le Cotopaxi (c’est un volcan de 5897 m qu’on avait prévu de grimper mais qui est entré en éruption il y a quelques jours et ils ont fermé le parc) et sur les jumeaux Ilinizas est magnifique et on apprécie bien la balade. La balade jusqu’à la lagune, 400 m plus bas est sympa aussi mais met nos muscles atrophiés à dure épreuve ! On partage ensuite la soirée avec deux instits françaises en poste à Cuenca, ville plus au sud que l’on compte visiter plus tard. Un peu plus tard dans la soirée, alors qu’il fait moins mille dehors (on est quand même à 3900 m), une petite gaminette vient pour qu’on l’aide à faire ses devoirs d’anglais ! On est vraiment des billes en anglais et elle semble aussi douée que nous. Entre anglais, quechua, espagnol et français, on arrive à remplir les cases et on rigole bien !


Bref, on a bien sûr continué à descendre vers le sud et on a fait une pause là où tout le monde fait une pause, à Baños. Trop bizarre de faire un pays en passant de sites touristiques en sites touristiques mais pour le coup, ils valent vraiment le coup ! La route des cascades est belle et le village de Banos, bien agréable. Par chance, en cherchant des infos sur les canyons à faire dans les environs, on rencontre René, président de la fédération de canyon d’Equateur et le partage d’expériences est super chouette. En plus, il nous rencarde sur un canyon à faire pour le lendemain et en effet, c’est une petite merveille ! Les cascades sont superbes et le niveau d’eau est parfait pour se mouiller. Il semblerait qu’on a fait là LE canyon du voyage et on est bien contents ! Puis comme on ne peut pas partir de Banos sans aller voir LA balançoire la plus belle du monde, on se fait la rando jusqu’à la Casa del Arbol et en effet, c’est une belle balançoire au dessus du vide et la vue sur le volcan est pas mal du tout. Pas déçus de cette pause à Banos, on continue vers Cuenca où les argentins nous ont là aussi indiqués un bon squatt.



Une belle surprise en effet…il y a déjà 5 combis Volkswagen et  un camping-car français et c’est la Fiesta de Cuenca pendant 5 jours, pile poil quand on arrive. Certains combis s’en vont, d’autres arrivent et on établit le record du site le soir de mon anniversaire : 10 combis ! Et des tas de beaux cadeaux… Quand on pense que l’année dernière on était dans une tempête de neige au Canda, on n’est pas plus mal là ! Des argentins pour la plupart, mais aussi des tchèques, des chiliens, des américains, un guatémaltèque et nous, petits français ! On n’avait pas prévu d’y rester mais finalement, on passe six jours extraordinaires entre fiesta, concerts, musique, artisanat, plantes, tourista, balades, repas, etc… Un vrai moment de bonheur ! Gracias los amigos !

 

Puis plutôt tristouilles mais quand même contents d’aller vers le Pérou, on reprend la route pour passer la frontière au niveau de Zumba. Ce sont des brésiliens qui nous ont dit que c’était sympa mais ils avaient oublié de nous dire que la route n’était pas asphaltée complètement et qu’on allait mettre des heures… Heureusement que le paysage est superbe ! Et on espère que ça sera comme ça toute l’Amérique du sud mais cette frontière aussi est un vrai plaisir ! En même temps, il faut être motivé pour passer par là !

 

Bref, nous voilà enfin au Pérou :)

On a traversé des vallées verdoyantes pour aller voir la jolie cascade de Gocta (les lecteurs de Spelunca comprendront) qu’ils annoncent à 771 mètres ! En effet, elle est impressionnante et on peut  même dire que c’est du jamais vu un truc pareil ! Par contre, on valide absolument pas les 771 mètres étant donné que ce sont deux cascades, une de 230 mètres et une autre de 540 m. Sinon on va finir par calculer la hauteur des cascades du haut en bas dans les canyons et nous aussi on aura des cascades de 2000 mètres ! Mais ne soyons pas trop médisant, c’est quand même un truc de fou et ça rigole pas trop la marche de retour d’en bas !

Puis à notre plus grande tristesse, en allant prendre quelques infos sur la route qui nous attend jusqu’à Cajamarca, on apprend qu’un pont s’est pété il y a quelques temps et que la route est fermée pour travaux. On est tristes pour deux raisons : la première est que cette route avait l’air absolument magnifique et la deuxième est que au Pérou, quand une route est fermé, c’est pas un détour de 10 km qu’il faut faire mais en l’occurrence, on a du faire un détour d’environ 700 kilomètres via la côte, youpi !



Heureusement, ce « petit » détour, nous a permis de découvrir la partie nord ouest du Pérou qui est un immense désert de sable avec des dunes et des tas de plantations en tous genres… Quelques endroits sont vraiment ressemblants à l’Afrique, les gens étant juste un peu moins noirs ! Pas déçus pour autant donc et après une nuit au bord de la mer (on s’était pourtant jurés de ne plus jamais y aller), on a continué vers la Cordillera Blanca, réputée pour être une des plus belles montagnes du monde… La piste qui nous a menés à Caraz via le Canyon del Pato a été aussi un moment inoubliable de par les paysages qu’elle nous a fait traverser, un truc de ouf ! 

Et là, on s’en va pour un petit trek après s’être chargés de gourmandises péruviennes au marché et on vous racontera plus tard si en effet, ça vaut ou non les Pyrénées… !

 

Que du bonheur partagé et à partager ! Invitation au voyage…

Venez au Pérou ou en Bolivie ou où vous voulez !

Des gros bisous à tous et à très bientôt !

 

Et si votre seul problème est l’argent, on peut vous donner des dizaines de contacts d’argentins qui voyagent sans tunes et qui ont compris qu’avec « alegria », todo es posible !

 

Alors, quoi de mieux, les photos ou un roman ???

Écrire commentaire

Commentaires : 5
  • #1

    maryse (jeudi, 12 novembre 2015 21:11)

    pour moi, ce sera roman !!! je viens de passer un bien joli moment à vous lire... je vous embrasse fort tous les deux

  • #2

    Perrine (samedi, 14 novembre 2015 17:02)

    Génial, comme tatan je préfère le roman. Moins frustrant après des jours et semaines d'attentes. C'est un cadeau précieux un nouvel article ! En ces temps mouvementés chez nous, vous savoir heureux et en bonne santé n'a pas de prix. Bisous forts

  • #3

    Maud (dimanche, 15 novembre 2015 18:57)

    Moi j'aime bien les deux
    déjà un an ? Ça passe vite . Toujours ravie de voir les photos et les articles qui permettent d'oublier l'espace d'un instant ce qui se passe à Paris

  • #4

    Hélène (vendredi, 20 novembre 2015 10:31)

    J'aime beaucoup le roman!! Trop bien d'avoir de vos nouvelles, déjà 1 an?!!
    Profitez à fond. Bisous!

  • #5

    Sergent. Véronique (dimanche, 22 novembre 2015 22:07)

    le roman avec des belles photos c'est parfait pour un dimanche soir dans le canapé! Continuez à nous faire rêver et profitez de cette vie loin de la déprime générale européenne.....

10.10.2015 Ce mois ci, ce sera en images…

Tout d’abord, il faut le dire, on est plutôt heureux !

Parce que la vie est belle, c’est vrai mais aussi parce que ces derniers temps :

 

   On a grimpé, et oué ! (La Mojarra, Mesa de los Santos )

    On a canyonné ! ( Rio Curiti et Cascade de Juan Curi)

On a trouvé des supers squatts !

On a vu des beaux moutons !

On a fait des kilomètres de pistes plus ou moins chaotiques !

On a randonné dans le Parc National du Cocuy et même qu'on est montés à 5020 m :)

On a aussi visité des villages très mignons; eu un nouveau dessin sur le Phénix de Yeppe, un super danois; appris qu'il fallait mieux boire du lait de chèvre que de prendre du viagra, et passé un peu de temps avec des p'tits Suisses forts sympathiques, Martin et Claudia.

Et tout ce  qui n’a pas d’image mais qui fait partie de l’aventure aussi comme toutes les belles rencontres du quotidien, comme le fait de devoir changer le klaxon et la batterie du camion, comme les 3 jours passés au festival du film de Barichara, comme gouter des fourmis (bof, bof !), voir une éclipse dans un endroit exceptionnel mais par chance à 9h du soir, être millionnaires, apprendre à siffler colombien, travailler en échange de repas, bien rigoler, croire qu’on est en panne à 4h de marche du premier village et 7h de route de la première « ville », visiter des tas de petits villages magnifiques, dormir dans un vrai lit, etc, etc…

 

Peu de bavardages sur cette note, en espérant que ceux qui ont la flemme de lire d’habitude profiteront bien de cette fois-ci !

 

Mais pour résumer en quelques mots, on est tombés complètement amoureux de la Colombie et des gens qui y vivent et on a du mal à en partir ! Alors toujours aussi heureux :)

Écrire commentaire

Commentaires : 6
  • #1

    mémé (mardi, 13 octobre 2015 17:48)

    je te fais de gros bisous, et j'espère que ça va durer (pas trop longtemps...) mais toujours aussi bien !!! :)

  • #2

    Maud (mardi, 13 octobre 2015 19:43)

    De superbes images qui font oublier l'espace d'un instant qu'il fait froid en France.
    Continuer à en profiter !

  • #3

    Hélène (jeudi, 15 octobre 2015 16:06)

    Trop bien les photos!! Mais on veut aussi un roman-récit de vos aventures! Et arrête de penser qu'on se plaint de lire, on adore! Plein de bisous PS: restez purs! ;) & enjoy!

  • #4

    Hélène (jeudi, 15 octobre 2015 16:07)

    Mémé fait des smileys!

  • #5

    Vero et olivier (jeudi, 22 octobre 2015 22:48)

    Sympa cette présentation mais j'aime bien aussi lire vos aventures. C'est super de vous voir en profiter à fond. Je ne pensais que la Colombie était aussi belle. Continuez à poster vos beaux sourires.
    Des bises de Tunisie

  • #6

    milou (mardi, 03 novembre 2015 23:58)

    Super chouettes les photos, vous faites toujours autant rêver. Bon anniversaire au passage Nénette, bises à vous deux!

03.09.2015 A nous la Colombie !!! Amérique du Sud : Voyage partie 2…

Ca y est, on a enfin réussi à passer la frontière du Panama et on est arrivés dans un autre monde plein de joie et de sourires… La différence est flagrante au passage de la frontière. Vive la Colombie et sa fameuse « ALEGRIA » !

 

Mais avant d’en arriver là, on a passé encore pas mal de temps au Panama. Il nous a fallu quelques jours pour comprendre comment fonctionnait le port de Colon et trouver une compagnie maritime qui voulait bien nous embarquer notre camion pour l’amener à Cartagena en Colombie.

On a fini par trouver la compagnie SC Line avec une intermédiaire « Tea » super sympa et après de nombreux échanges de mails, on réserve une place pour le 19 juillet.

Il nous reste donc encore quasiment deux semaines à trainer au Panama, alors on est partis en direction de Portobelo, au bord de la mer des Caraibe. Heureusement que quelques temps avant, Anna avait arraché tout le carénage du camion et ça nous a occupé bien deux jours pour le réparer avec de la résine !!! Après ça, encore des coraux et des poissons multicolores. Ça va bien 5 minutes, mais ça commence à faire trop de plage pour nous ces derniers mois. Heureusement qu’on a trouvé un squatt bien sympa à Puerto Lindo entourés de marins et d’un couple de français, Seb et Céline qui tiennent un centre de plongée avec qui on a passé une super dernière semaine Panaméenne.

Finalement le moment de poser le camion est arrivé bien vite. Après un aller-retour sur Panama Cuidad pour que la douane vérifie le numéro moteur (ça prend facile 4h pour qu’ils regardent et nous donnent un papier !), et grâce aux infos bien détaillée donnée par « Tea », on se débarrasse du camion le 18 juillet en passant la journée a se faire balader dans différents bureaux du port.

 

Nous voilà donc en mode sac à dos pour quelques jours et ça nous plait bien aussi. On va retrouver le monde des auberges et des voyageurs en sac à dos, trop chouette !

Après deux jours dans Panama Cuidad, on prend un tout petit avion douze places pendant une heure qui nous amène a Puerto Obaldia. C’est un village à la frontière de la Colombie où l’on peut y accéder que par bateau ou par avion. De là, on fait les papiers de sortie du territoire et on saute dans une barque direction la Colombie. La barque est chargée « ras la gueule » et après une heure à se faire mouiller, on met les pieds sur le sol Colombien dans le village de Capurgana !!! Et là, c’est le changement ! Le village est magnifique, l’eau turquoise, pas une seul voiture et des gens accueillants… On y passe alors deux jours à profiter une dernière fois du sable blanc et des Caraïbes ! Mais tout a une fin et on doit retourner a la civilisation… Alors après deux heures de barque et 10 heures de bus on arrive a Carthagène, jolie ville coloniale remplie de vie et de spectacles de rue. On y passe 4 jours à rencontrer plein de voyageurs et donc à passer de belles soirées. En plus, ça tombe bien, on arrive en plein week-end !

Mais le lundi, dur retour a la réalité bureaucratique Colombienne ! Heureusement encore une fois que « Tea » nous avait fait une liste de toutes les étapes à faire. Finalement, en une journée, tout était fait et il ne restait plus qu’à aller chercher le camion le lendemain pour partir à la rencontre des routes Colombiennes…. Youpi !!! Ça nous a fait du bien de lâcher le camion mais on était bien contents de retrouver notre chez nous…

Finalement, le lendemain, on a rapidement récupéré le camion. Seul souci, ils ont essayé de nous l’ouvrir… Heureusement papa Anna avait fait de supers fermetures intérieures et ils sont donc juste arrivés à nous casser une nouvelle fois la poignet latérale !!! Mais c’est pas grave on a l’habitude de la réparer !!!


Après cette première belle pause, on reprend la route quelques heures pour aller a Los Santos et ses fameuses voies d’escalade !!! Le cadre est magnifique. D’ailleurs, ça fait 5 jours qu’on y est et on ne sait pas vraiment quand on va en repartir…  Heureusement que Lulu nous a laissé sa corde d’escalade et que l’on a une réserve de sangle pour se faire des dégaines !!! Ça fait du bien de se rebouger un peu mais ca fait mal aux mains… Pas d’inquiétude on mange pas encore des graines !!!

 

Bref, jusqu'à maintenant la Colombie tient ses promesses, c’est génial !!! Un dicton dit : « el riesgo que te quieras quedar!» Affaire à suivre…

 

Ps à la couz' LN : "J'espère que t'as pris beaucoup de plaisir à me lire ! "


Écrire commentaire

Commentaires : 6
  • #1

    Maud et Dominique (lundi, 07 septembre 2015 17:47)

    10h de bus je vous félicite , ça devait être un peu long mais ça en valait la peine .
    Je vous souhaite une Belle découverte de la Colombie .

  • #2

    maryse (mercredi, 09 septembre 2015 17:25)

    eh ! mes petits chéris, c'est en août pas en juillet que vous êtes passés en colombie ! il semble que le temps passe bien vite !!! continuez à nous raconter, c'est tellement bon !
    énormes bisous

  • #3

    Balo et Anna (jeudi, 10 septembre 2015 17:01)

    C'est vrai, c'était pour voir si vous suiviez :)
    Des bisous

  • #4

    Sergent (jeudi, 10 septembre 2015 22:01)

    Genial, vous êtes en Amérique du Sud ! J'avais peur que vous restiez coincés au Pànama longtemps. Bonne continuation et on continue à vous suivre. Éclatez vous bien!

  • #5

    Hélène (mercredi, 07 octobre 2015 16:18)

    Mince, j'ai pas compris la dédicace à la couz LN! :)

  • #6

    billets d'avion pas cher Casablanca (mardi, 20 juin 2017 08:10)


    Comparez plus de 70 sites de voyage et 550 compagnies aériennes grâce au moteur de recherche d'Airadvisor et profitez des meilleurs prix

A vos plumes ! Petites phrases à retenir...


" Combien de temps en voiture pour venir, de France jusqu'ici ? "

" C'est où aux Etats-Unis, la France ? "

Et oui, la Bible n'a pas de chapitre Géographie !

Phrases entendues 200 fois depuis le départ !



"- Pourquoi tu vas pas à l'école ? - Parce que j'ai peur qu'on me vole !

-Mais qu'on te vole quoi ?

- Mes poumons ! Ici ils nous volent nos poumons"

Eidy, 12 ans, Salvador


"Si t'es aveugles et que tu perds la voix, tu peux même pas la retrouver !"

H.D


Piti piti, toti ka

monté montagne...

Si la vida te das limones,

haz limonada !